L’équipe mixte N1 sur la bonne voie (mais pas toujours sur la bonne route)

Facebooktwittergoogle_plus

Le week-end de la phase aller du championnat mixte se déroulait à Blois dans le Loir-et-Cher. L’équipe de 17 joueurs était divisée sur deux minibus de 9 places. Le trajet Grenoble – Blois devait se dérouler sans embûche compte tenu de la dernière phase Indoor qui a permis d’atteindre le quota de problèmes routiers sur la saison.
Nous avons pu heureusement compter sur le fameux quiproquo de la ville de Beaune connue pour sa cité fortifiée au cœur du domaine viticole de la Bourgogne et la ville homonyme dans le Puy-de-Dôme :
Il était une fois une kinésithérapeute grenobloise expatriée pour une formation de quelques jours dans la ville de Beaune (de Bourgogne) et qui devait être récupérée sur le chemin de Blois. Klem étant le plus intelligent du groupe (au moins en géographie), après avoir passé Lyon et pris la direction du Puy-de-Dôme, nous a demandé de confirmer s’il n’y avait pas de couac concernant la ville de récupération… Les technologies téléphoniques nous ont permis de conclure sur une première erreur du week-end, demi-tour vers Lyon et direction le nord pour passer prendre Pauline sur Beaune ! Cela nous a néanmoins permis de manger dans un restaurant rapide de qualité sur la ville historique.

Le charme du F1 de Blois nous a à nouveau conquis et une bonne nuit de sommeil nous emmène à la première journée de ce championnat.
Le premier match fut contre Izaka, équipe qui nous a permis de commencer le championnat avec une défaite 10-12. Notre équipe a réussi à élever son niveau de jeu rapidement pour garder le cap jusqu’à 10 – 10 puis le cap a été en la faveur d’Izaka. Nous n’avons pas à rougir de ce bon match qui nous fait une belle entame sur le week-end.

Le match suivant était contre Discobols de Nîmes. Nous les avions déjà joué deux semaines plus tôt à la Winter League d’Arnas. Nous avions gagné mais nous savions qu’il ne fallait pas partir serein car c’est une équipe avec de bons éléments capables de faire tourner le match en notre défaveur. Après un début difficile (et une averse aussi puissante que courte transformant le terrain en patinoire), Disco mène 6-1, le moral est au plus bas chez les Monkey. Un discours de Pierre et l’esprit repart au beau fixe. Nous arrivons à remonter nos 5 points de retard et une nouvelle période basse se prépare.
Heureusement l’équipe se remobilise et le match se termine sur un score de 15-12 en notre faveur avec un gros match de Pauline B (dont Kaka est certainement la plus grande admiratrice <3) et un calme dans le jeu amené par Théo.

Enfin le repas tant attendu du samedi soir est là. Nous avons pu débriefé dans « notre » restaurant habituel blésois préféré : La Grolle ! C’est le restaurant qui nous met du baume au cœur à chaque phase à Blois. Pour résumer : Le patron est adorable, la bouffe incroyable et le prix dérisoire. Cindy a pu ramener ses liqueurs et des échanges douteux ont été fait dans l’esprit le plus cordialement alcoolique.

Dimanche, jour important pour nous : match contre Tchac puis contre le PUC.
Le match contre Tchac (Pornichet) était physiquement engagé avec quelques calls sur les contacts mais bien expliqués en fin de partie. Ils nous ont physiquement mené et l’écart s’est fait autour de la dizaine de point pour finir sur un 15-10 pour eux. Nous avons disputé ce match sur terrain synthétique (seul match du week-end) et nous avons pu constater que ce type de sol permettait de jouer avec notre style de jeu rapide entre handlers comparé au terrain boueux de la veille.

Vient ensuite le match attendu du PUC (Paris) qui était important pour le classement. Pareillement que pour Disco, nous entamons avec un retard de point (4-1). Le match connait une remontée puis une redescente… Tout cela pour arriver à un score de 14-11 pour le PUC. Les esprits étaient fatigués après deux jours de championnat et la fréquence des turns s’intensifiait mais l’équipe a réussi à tenir et remonter trois points pour arriver sur un bon vieil Universe Point à 14-14.
La sideline hurlait de joie au fur et à mesure de la remontée, les joueurs reprenaient le sourire mais le jeu restait sérieux car il ne fallait pas flamber, le match n’était pas gagné. Malheureusement pour nous, le PUC a réussi à finaliser l’universe en leur faveur et nous avons perdu le match. C’était un moment dur à passer mais à posteriori il reste peu de négatif et la remontada était formidable. Un bon gros coup dur qui renforce les liens des joueurs dans l’équipe malgré tout.

Ce championnat n’était pas fini car il se déroulait sur trois jours (lundi férié). Cela nous permettait de faire plus de matchs et d’alléger la phase retour. Il nous restait donc deux matchs le lundi. Le dimanche soir se déroulait au restaurant « Au Coin D’Table » qui était nouveau pour nous. Nanas a fait du très bon boulot car c’était son choix et le restau était à nouveau excellent. Le passé de Joe a été mis à nu par certaines anecdotes et nous avons bien rigolé globalement…

Lundi matin, objectif victoire pour la journée, il fallait battre les Révolution’air de Paris puis le SUN de Créteil pour le premier match de classement.

Dernier match de poule contre les Révos qui se passe bien avec de très beaux points mis par des binômes intéressants comme Loïc et Kaka. Des défenses de zone ont été attaquée avec brio et calme comme on aime à le voir. Le match se finit par une victoire de notre part sur un score de 12-5.

Le Sun arrive ensuite et l’avantage est en notre faveur car ils enchainaient sur notre match sans pause. Nous arrivons à bien commencer et l’écart se creuse en notre faveur. La victoire est obtenue sur un score de 15-9. L’intensité et la fatigue se mélangeant amèrement, le spirit global des équipes était plus difficile à trouver sur ce match mais le SUN a très bien géré ce point qui a été mis en valeur dans le huddle.

Au global le week-end fut riche en émotion : l’excitation, la joie, la tristesse, le rire ont accompagné différentes parties de ces trois jours. L’ambiance d’équipe était au top avec beaucoup d’implication sérieuse mais aussi un grain d’humour : c’est un très bon point.
De l’autre côté, nous avons vu des entames de match différentes du tout au tout en fonction des adversaires. Il faut travailler ces débuts de match qui ne doivent pas dépendre de l’équipe adverse et nous pénaliser.
Dans tous les cas, on se retrouvera tous avec plaisir pour la phase retour à Saint-Prix ! Et là c’est sûr, on passera par Beaune…

Chanson du week-end :

Théo.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *