Mixte D1 phase aller 2017

Facebooktwittergoogle_plus

Le week-end du 1er et 2 avril avait lieu la première phase de championnat de France mixte division 1 à Blois. Nous avions pas mal bossé tout ce début d’année : des winter leagues, des entraînements, des stages pour pouvoir être prêts cette année et rivaliser contre les meilleures équipes mixtes françaises. Bref,nous voilà partis le vendredi soir : deux départs, deux camions, deux ambiances. L’un des deux camions préfère se détendre et s’organiser un petit karaoké, tandis que l’autre profite du voyage pour revoir le règlement et les tactiques.

Lendemain, premier match à 13h contre Freezgo (Blois). On ne les connaît pas plus que ça donc on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre : de jeunes joueurs (comme nous) et des moins jeunes (comme nous !), ça peut être un bon match.
On se concentre, Pauline nous met dans de bonnes conditions lors de l’échauffement, on est prêt, on a tous envie de jouer et de bien faire. La consigne est de ne pas faire d’erreur et d’appliquer nos tactiques. On entame bien le match même si on cherche les connexions. Ca passe on est toujours devant, on fait quelques défenses, on fait aussi quelques erreurs, ils en font plus que nous. On gagne le match 15 à 10.

Deuxième match contre Friselis (Versailles), on a vu la fin de leur match, ils font quelques erreurs mais ont surtout de très bons handlers. Ca va être accroché, on ne doit pas faire de bêtise, restons sur les bases sans surjouer. Pierre trouve les bons mots pour mobiliser tous les joueurs. Le principe est simple, il faut assurer ses passes et ses catchs, on va essayer de mettre en place les différentes défenses.
Le match commence mal, ils réussissent leurs attaques et nous, on fait des erreurs. On se recentre, on se fait confiance, des automatismes se mettent en place, quelques longues partent et ratent. Pierre nous propose de faire un petit jeu rapide, ça fonctionne mieux, on enchaîne les points et en défense on est là. On remonte à 13/13 cap à 14, c’est chaud, on fait 2 turn over, on sort une belle défense et là … C’est le drame de la précipitation, on perd le disc, contre-attaque : point.
On a fait une belle remontée c’est ce que l’on doit garder pour la seconde phase, la prochaine fois le match sera pour nous !

Là Hugo nous fait un p’tit coup de moins bien : un bon coup de chaud et il décide de rester dormir. On espère qu’il ira mieux demain. On rentre à l’hôtel, petite douche, super resto que nous a réservé Nanas, une sorte de petit resto savoyard mais à Blois. Le serveur nous propose un florilège de vin, de liqueurs et compagnie, mais on est des sportifs nous !!! (non ????). On rentre, il est tard et on a match à 9… Non 11h. Youhouh !!!

Match du matin contre Sun 2 (Créteil), on ne les connaît pas trop, ils viennent de monter de division. Mais s’ils sont là ce n’est pas par hasard. On se dit qu’il faut qu’on garde des forces pour le match suivant, alors on essaie de faire un jeu propre et de mettre des défenses mais … Ca ne se passe pas du tout comme on l’aurait souhaité. Ils font de belles défenses et nous de belles erreurs, de la précipitation, ils mènent 4/0, c’est le gouffre. Pierre demande un temps mort (je ne me souviens plus du tout de ce qui a été dit mais ça devait être super) parce que là on joue mieux. On ne fait plus de choix de joueurs mais ça circule, les handlers swinguent et il n’y a plus d’enflammade, enfin plus trop. On fait pas mal de D et ça joue plus en petites passes rapides.
Les deux équipes commencent à fatiguer, le match est long. On arrive doucement à un petit 14/14 cap à 15. Ah non, ça va pas recommencer, celui-là il faut qu’on le gagne !
Klem met mille ans pour choisir les joueurs prêts pour le dernier point. Toute l’équipe a envie de faire au mieux, nos dernières forces doivent servir pour ce point. On fait 3 turn over, ça dure 20 minutes, on arrive près de la zone et finalement point en notre faveur !
C’était dur, le Sun a vraiment bien joué on n’est pas du tout en condition pour jouer un match une heure 30 plus tard mais bon on va se reposer.
L’essentiel est là, sauf catastrophe on passe en quart, d’la balle ! Bien joué tout le monde.

Bon, on y est, dernier match du week-end contre Izaka (Noisy le Sec). Ce qu’il y a de bien c’est qu’on a une équipe jeune sur le circuit donc Izaka même pas peur puisqu’ils ne les connaissent pas et c’est tant mieux. On commence à se rééchauffer, là Klem a perdu une épaule et un talon, on perd ses belles longues, Brice quant à lui a toujours ses adducteurs en vrac. C’est pas grave on est au taquet !!!
Comment dire, bon bah la moindre erreur se paye et là on a enchaîné : la fatigue nous fait faire de mauvais choix ou bien des passes qui arrivaient à bon port en début de week-end sont difficiles à catcher en fin, bref c’est dur. On reste motivé mais là, c’est sans appel : défaite 15/2.

On a appris plein de choses pendant ce week-end, vivement le prochain, merci à tout le monde, et surtout merci à Pierre qui met tout son cœur et son énergie dans cette équipe !

Nénette.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *