Talampaya 2018

Facebooktwittergoogle_plus

Les photos sont de John Kofi, à retrouver dans ses albums Facebook.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est l’un des plus anciens tournois mixtes d’Europe. Bientôt 30 ans !
Il est organisé par les Wizards de Genève, que nous avons croisé pour certains durant les Winter League cet hiver. Pour cette édition de 3 jours, que du beau monde :
– l’équipe de France (avec Pierre G. et Bastien),
– celle d’Allemagne (avec Nora),
– un club représentant la Russie,
– 10 équipes suisses,
– 3 espagnoles,
– 3 du Royaume-Uni,
– 1 belge,
– 1 allemande,
– et 1 française … les Monkey !

Enfin quand je dis Monkey, ce fut plutôt un pick-up « la Singeaille », composé de Monkey-INP-Discjonctés-Belgico-Sun-Raging Bananas-SaoneX.

Même si pour la plupart d’entre nous, nous nous connaissions, nous avions jamais tous joué ensemble et vu le niveau du tournoi on ne faisait pas les fanfarons.

Premier match, contre les espagnols de Mubidisk

Certains, arrivés la veille, étaient levés de bonne heure, d’autres étaient plutôt à la bourre en arrivant 10min avant le match. Bravo !

Sur ce match, nous commençons doucement à nous trouver, en se trompant de prénom parfois… puis perdons logiquement ce match sur un gros score en faveur des espagnols. C’est tout de même l’équipe qui finira 4ème du tournoi. Pas facile pour commencer.

Vient ensuite le second match, l’Allemagne, avec notre Nora.

L’équipe est au-dessus de nous et ils en profitent pour travailler leur défense avec une zone. C’est parfait pour nous. Cela nous oblige à faire beaucoup de passes entre nous. En plus, on s’est trouvé une passion commune, on adore tous attaquer la zone. Nous arrivons à faire des remontées de terrain en cassant bien leur positionnement, on se trouve en petit jeu. Nous marquons de beaux points, eux aussi. N’est-ce pas Théo ? #Callahan. Au final, nous perdons tout de même ce match, mais avec le sourire. Nous avons montré de belles choses.

Pour finir la journée, on s’attaque aux Crazy Dogs.
Ils ont un jeu très classique à base de longues, qui fonctionnent. Nous, nous avons plus de mal à nous trouver. Il faut encore quelques réglages sur notre jeu en longue. Nous perdons. Ce fut le seul petit regret du week-end, le match où nous aurions pu faire un petit exploit et faire un meilleur classement final.

Bilan de la première journée, 3 défaites pour 3 matchs, mais c’est de mieux en mieux et l’équipe tourne bien. Le soir ce fut karaoke, avec une très belle presta de l’équipe de France !Ainsi que de Yaya, dans un autre registre  😛

Dimanche, ce sera les 2 derniers matchs de poule, puis 1 match de classement.
Nous débutons par l’équipe 2 du club organisateur : les KiWiz.
Clairement, le but est de gagner ce match. Une fois n’est pas coutume, le toss se fait à la casquette : panda de Bolosse vs canard de JM.

Le match commence. Nous leur faisons très mal en bloquant leurs 2, 3 joueurs qui font le jeu. Nous grappillons des points au fur et à mesure et réussissons à gagner ce match.

Le dernier match est le gros morceau de la poule : France Mixed 2 (équipe défense).
Les chances de gagner sont plutôt faibles… Le but de ce match est de se faire plaisir contre les copains de l’équipe de France et de comparer notre niveau personnel et collectif à cette référence. Et ma foi, nous ne sommes par ridicules. Nous faisons des défenses, ils font des erreurs de choix. Eva et Lison leurs font bien mal. Des bruits de couloirs disent qu’elles auraient sûrement leurs places dans l’EdF.
Un point marqué par Antide est refusé pour cause de pick… Dommage. Nous proposons du beau jeu, varié, mais nous perdons tout de même logiquement. Nous repartons du terrain avec honneur et le sentiment du travail accompli. Nous sommes fiers de ce match où hormis les Musildisc, nous sommes l’équipe ayant fait le meilleur score contre eux. Notamment avec le point d’Adrien, fier comme un coq d’avoir marqué contre l’EdF (après l’avoir déjà fait contre l’Allemagne).

Nous voila donc 5ème sur 6 de notre poule. Nous allons donc rencontrer le 6ème de la poule adverse : Flyhigh 2.
Sortant tout juste du match contre l’EdF, nous sommes chauds comme des braises et nous nous sentons en pleine confiance. Peut-être un peu trop. Cela commence mal avec un 4-0 pour eux. On appelle un temps-mort. Tout le monde veut sur-jouer. Il faut que nous retrouvions notre flow. Ce que nous faisons tout de suite après ce temps-mort. On revient dans la partie. Et durant les 5 derniers points du match, les Lausannois ne sont plus dedans et nous gagnons logiquement le match.

Fin de la deuxième journée avec 2 victoires sur 3. C’est cool. Cela fait du bien. Lundi, nous jouerons les places de 17 à 20 sur 24 équipes. L’objectif est la 17ème place !
Lundi matin, suite à une party où nous avons été sérieux, sans excès, et en repartant avec quelques potins, notamment sur des joueurs Edf… nous jouons les Wombats avec leur tour de contrôle de plus de 2m.

Intelligents, ils le mettent en premier rideau dans la cup ! Mais qui dit cup, dit zone, et on adore ça. On joue, on déroule, on se trouve en longue et dans le petit jeu. On mène 3-0. Là ils appellent un time-out judicieux. Suite à ça nous perdons notre rythme et ils reprennent le dessus. On se colle au score. En fin de match la fraicheur de nos petits jeunes fait la différence. Nous gagnons finalement ce match.

Nous jouons maintenant la petite finale de la poule basse, pour la 17ème place. Il faut le gagner ce match. Ce sera contre Headless Zurich.

C’est le dernier match du tournoi et cela se ressent des deux côtés. On veut parfois vite finir les points, et mettons un peu moins de précisions sur nos passes et cut… Nous nous remobilisons, et resserrons la marque sur ceux qui font le jeu. Au final, nous gagnons ce match. Ce qui nous donne la 17ème place du tournoi. Yes !!!

Nous finissons donc 17ème sur 24 équipes, avec 4 victoires et 4 défaites. En terme de ratio victoire/défaite, nous n’aurons pas pu faire bien mieux. Légèrement au dessus de la 17ème place car il y avait une grosse différence de niveau entre les équipes du haut de tableau et celles du bas, et nous avions une poule « difficile ». Une 12ème place aurait été cool. Il y avait quand même plusieurs équipes internationales et d’autres qui préparaient Cincinnati.
Pour une équipe pick-up qui ne se connaissait pas, nous sommes plutôt satisfaits du résultat, que ce soit sur ou en dehors du terrain. On s’est bien marré !
Pour info, la plupart des renforts de l’équipe seront présents avec nous pour l’ODT !

Préparez-vous pour le dard…

FX.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *