Phase aller indoor N1 : maintien assuré !

Facebooktwittergoogle_plus

Plus de photos par Alain Arroyo sur photographies-numeriques.com.

Premier championnat de la saison 2017-2018 pour le club des Monkey. C’est de l’indoor et c’est en National 1, au plus au niveau, que l’équipe de Grenoble doit défendre sa toute nouvelle place après sa montée l’année dernière !

Départ 7h00 et tous à l’heure (ça vaut le coup d’être signalé parce que c’est rare !). La veille, certains d’entre nous ont même pu faire un petit bout de la soirée d’anniversaire de Boris.
Direction Blois, pas grand-chose à dire sur la route mise à part une tentative de détournement du minibus par Théo qui voulait nous faire passer par Marseille. Malgré tout on arrive bien en avance pour découvrir le décor campagnard des alentours du gymnase.

On prend nos marques et bien le temps de s’échauffer pour notre premier match contre les organisateurs de la phase : Les Freezgo. Ils sont jeunes et dynamiques. Ils rentrent beaucoup plus vite que nous dans leur match, on est mené assez vite 4-1. Notre ligne d’attaque soufre et la fréquence des turns augmente alors on fait rentrer de la fraicheur sur le terrain mais cela ne suffit pas, score final 11 à 6 pour les Freezgo.

Deux matchs de pause, c’est le temps de bien digérer cette entrée en matière difficile, de corriger nos erreurs en attaque et peaufiner notre stratégie défensive.
A priori c’est bénéfique puisque notre 2ème match de la journée contre BTR (Toulouse) a un tout autre horizon. L’équipe du sud(-ouest) nous donne du fil à retordre avec un handler sacrément technique qui peut placer des passes n’importe où sur le terrain. Finalement, en concentrant notre défense pour ne pas laisser d’occasion de placer des longues à celui-ci, nous arrivons à mener le jeu et terminer sur une victoire 11-5. Cela donne un nouveau tournant à cette journée et nous permet de souffler concernant nos 3/5 victoires visées lors de cette phase.

Plus que 2 victoires à décrocher pour espérer la poule haute et le maintien. La recette pour se donner les moyens : une bonne bouffe et une bonne nuit !
Le soir se profile et nous partons pour une contrée non méconnue : la ville de Blois. Cette ville a déjà été visitée par les Monkey l’année dernière lors du championnat mixte et nous avons donc nos habitudes en matière de restauration. Nous avions donc réservé un petit restaurant aux spécialités savoyardes : la Grolle. Le diner s’est déroulé sans accroc avec notre guest star Alice venue nous soutenir et découvrir notre charme et notre élégance en terme d’humour. Merci à elle.

Le lendemain matin, le premier match contre le Sun (Créteil) a failli se jouer à « chifoumi » (pierre – feuille – ciseaux) pendant le petit dèj au F1, histoire de se recoucher directement…
Finalement, le dénouement a eu lieu sur le terrain, où les expérimentés du Sun ont bien tenu leurs attaques sur la 1ère partie du match. Ils avaient tout perdu la veille et le match était accroché physiquement pour un dimanche matin.
Quelques contacts récalcitrants ont créé des calls atténuant le coté physique de leur jeu. D’ailleurs nous les avons remerciés pour leurs réactions sereines face aux calls adverses. Ensuite notre défense a pris le dessus, au final : 9-6 pour nous.

Plus que deux matchs, et un match pour avoir une montée en poule haute « presque » assurée. C’est là que notre match contre les Fly Disc’R (Orléans) pointe le bout de son nez. C’est la première équipe que l’on avait vu jouer la veille en arrivant. Nous avions analysé leur jeu et avions préparé notre défense voyant que leurs passes dans le fermé étaient extrêmement précises et les débloquaient. Les défenses étaient fréquentes et nos attaques se déroulaient plutôt biens : fin du match avec une victoire 10-7.

Enfin, notre montée étant validée par ce match, les Friz’bisontins (Besançon) se sont présentés à nous. Ils font partie des équipes qui sont montées en N1 cette année avec nous et nous avion perdu les 2 rencontres contre eux l’année dernière. Nous voulions réussir à prendre le dessus sur ce match, aussi bien pour assurer notre poule haute que pour nos défaites passées.
L’équipe de Besançon avait un blessé et ont joué à 6 joueurs. Physiquement, nous sommes passés au-dessus à partir de la moitié du match et cela s’est ressenti dans le score, 10-7. Cependant leur jeu à 6 était « héroïque » comme l’a souligné Joe dans le huddle final.

Nous finissons donc ce week-end avec un bilan presque inespéré de 4 victoires pour 1 défaite.
Au niveau technique global, nous avons réussi à contenir les attaques adverses en stoppant le jeu rapide dans le fermé pratiqué par la plupart des équipes. C’est cette défense Monkey qui sera une clé de notre percée dans la poule haute du 13-14 janvier prochain.

Nous terminons ce week-end en mangeant tous ensemble le dimanche soir à Grenoble dans une petite pizzeria dans un esprit convivial.Les anecdotes du week-end sont :
– Théo ne doit pas regarder (sans attraper) les disques qui lui arrivent dessus,
– Pierre doit attraper les disques de Théo (#ironie),
– Geoff (ou Jeff) a fait son premier championnat français (avec tout ce qui va avec…),
– Les co-pilotes doivent être désignés à l’avance pour éviter de passer par Marseille pour aller à Blois,
– Pierre C. ne doit pas être fier de reconnaître K-maro ou Tragédie,
– Prendre une chambre séparée pour Tuhiva,
– Rémi doit apprendre à catcher dans la zone : attention aux lignes !

Merci à l’équipe pour la très bonne ambiance du tournoi, surtout dans les douches !

Photo bonus : qui se cache derrière cette paire de moufles ?

Rémi et Théo.

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *