Frisbee, excès et fêtes nocturnes : enquête sur les dessous de Costa Brava

Facebooktwittergoogle_plus
Résumé court de Costa Brava :
5V/4D, grand soleil, un collectif qui s’est trouvé, bonnes soirées = 17ème/22 et 7 mecs 4 filles qui se sont bien fait plaisir!

 

Résumé long de Costa Brava :

Il aurait pu s’intituler « Frisbee, excès et fêtes nocturnes : enquête sur les dessous de Costa Brava », reportage au coeur de la station balnéaire catalane Lloret de Mar dans le cadre de la 10ème édition du fameux Costa Brava Tourney. Mais nous ne rentrerons pas dans les détails racoleurs et il n’y a pas eu de caméra cachée ni de témoignage sous couvert d’anonymat. Nous étions donc 11 Monkey : Bianca, Sarah, Noémie, Cindy, Ptit Pierre, José, Yoann, NicoO, Fred, Loic et Flo.

La fine équipe !

Arrivé vendredi soir sous la grisaille, le groupe réuni se rend sur les lieux de la 1ère soirée après avoir pris possession des chambres 4*. El Tropic Club envoie des beats pendant que les Monkey s’envoient des shooters. Nous sommes rejoints petit à petit par les 21 autres équipes : en majorité espagnoles, une dizaine du reste de l’Europe et une américaine. Ce 1er soir, chacun préserve ses forces pour tenir le programme prévu. Alors que la fête bat son plein, il est décidé que ce we, les Monkey deviendront les Monkey Shot!
Samedi matin sous un beau soleil, le premier des 5 matchs de poule sera face à la dream team américaine. Nous ne sommes pas à la hauteur, tant physiquement que techniquement. Notre manque d’engagement, la découverte du jeu sur sable et le manque de temps de jeu ensemble n’arrangeront pas les choses. Tim Morrill et sa bande l’emportent 13-1. L’honneur est sauf et nous repartons même avec le Certificat de l’awesomeness.
2ème match contre les Spermülls franco/allemands. Du mieux mais ils sont au-dessus. Le vent se lève à notre regret rendant les passes imprécises avec beaucoup de drops. Défaite 10-6.
3ème match perdu également contre les Polborins, 6-2. Les rafales de vent ne nous font pas de cadeau! Bien que le collectif Monkey Shot continue à se construire, le score nous file entre les mains et une baisse de régime en cours de match est fatale.

 

Siesta pour certains, massage pour d’autres, ou recherche de disques perdus… Une température agréable sur le sable que l’ont qualifiera de « litière » vu la taille des grains de sable… gros budget chaussettes à prévoir!
Dernier match du jour contre les Mamadiadors. Enfin l’équipe parvient à conclure ses points et à rester devant tout le match, malgré une nouvelle baisse de régime au milieu. L’état d’esprit est positif pour amorcer la 2ème soirée, victoire 8-6.
Cindy la Mercenaire doit malheureusement quitter le groupe, appelée pour un autre contrat le lendemain. Elle aura quand même eu le temps de mettre à profit ses talents créatifs pour confectionner la base du costume pour la soirée au thème « happy birthday ». Chaque Monkey arbore donc fièrement sa bonne tête de bougie. Un atelier gonflage de ballon est crée sous la direction de Nico au cours duquel Bianca admet que 2 doigts, c’est pratique quand on n’a rien d’autre…! Sarah et Noémie s’appliquent pour les tshirt lettrés pas du tout fayot « ha-ppy- 10th- bi-r-t-h-d-a-y / a-n-d- t-h-a-n-k-s-! ». Le groupe part ensuite à la soirée et arrive… le premier, ha? bon… Finalement bonne soirée dans une salle réservée aux joueurs. Fred et Jose, piégès par les Révos, auront fait leur possible pour recruter une fille supplémentaire, en vain.

Dis donc, tu viens plus aux soirées ?

Dimanche, pas de vent et c’est tant mieux! Les Disctérics, co-organisateurs, paient les frais de notre bon réveil. Sans vent, les longues trouvent preneurs et même Fred le borgne expérimente le catch de la paupière : à déconseiller! Il marque quand même le point et gardera un hématome gros comme un œuf juste sous l’œil. Très belle victoire 10-9.
L’équipe termine 5ème de poule sur 6 malgré 2V mais un + mauvais goalaverage. Elle devra donc jouer la deuxième moitié du tableau.
Contre Tookatérics, l’équipe reproduit un match sérieux et équilibré.Tout le monde participe, victoire 10-8.
Enfin contre les Ex-Ooups allemands, la fatigue se fait sentir, surtout qu’ils alignent plusieurs fois 3 filles sur la ligne (ils en ont 7 en tout, les chanceux!). Les Monkey girls s’accrochent mais c’est dur d’enchainer les points. Défaite 7-10.

Sur la plage, abandonnés…

Nous jouerons donc pour les places 17 à 20. Nous profitons du soleil couchant en terrasse d’un bar pour l’apéro, rien de tel qu’un litre de sangria à la paille en 5min pour faire passer la fatigue, n’est ce pas Loic?! Ce soir, les Monkey Shot se mettent sur leur 31 pour un début de soirée « gala » avec l’élection de Mister et Miss Costa Brava et 2-3 autres animations. Nous n’avons pas tout compris au concept néanmoins Bibi et Kéké ont été sélectionné pour leur beau/belle gosse attitude… mais n’ont pas gagné. Nous ne retournerons pas à la soirée officielle comme la veille. Après avoir esquivés des supporters de foot et des rabatteurs collants pour nous attirer dans leur bar, nous choisirons un petit bar désert qui ne paie pas de mine mais bien accueillant!

 

Lundi suite et fin des matchs : d’abord contre les Tookadiscs. Nous maintenons le même jeu que la veille et nos filles font le spectacle avec dives, défenses, assist, points… match néanmoins serré et ils font le break 6-8. Le bon moment pour demander un temps mort afin de stopper une nouvelle spirale négative de milieu de match. Le score ne bougera plus pour les espagnols : 11-8 pour nous à la fin de ce super match.
Enfin, la revanche contre les Mamadiadors : nous commençons pied au plancher avec un 4-0. Nous gérons la suite et la petite remontée des espagnols sur la fin ne suffira pas. Victoire 11-6.
Nous terminons donc 17ème/22 avec 5V/4D très honorable pour cette équipe inédite Monkey Shot. La progression tout au long du we et la bonne ambiance estivale nous donne juste envie de revenir pour se frotter à la 1ère moitié du classement. Nous concluons ces 3 jours par une fraîche baignade dans la mer et le spectacle de la finale remportée par la Team Fox News américaine.

Certificate of awesomeness pour Costa Brava! La saison Funky Monkey est lancée!

Flo

The place to be !

Facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *